Bonne lecture!
***Hello!***
Me revoilà avec un nouvel article dans lequel je vous propose de réaliser un petit cadeau pour vos proches, simple et personnel qui, j'en suis certaine, fera davantage plaisir qu'un petit cadeau acheté dans le commerce!



- Pour commencer, je vous propose tout de même d'aller faire un petit tour dans les magasins pour trouver une jolie tasse en adéquation avec l'évènement ou la personnalité de la personne que vous voulez gâter!

Pour ma part, j'ai trouvé la mienne à Monoprix dans la collection de Noël, elle est hyper mignonne et format XXL ce qui est une bonne chose pour la suite du DIY!
Je ne la trouve pas sur le site Monoprix, mais vous pouvez la voir juste au dessus sur la photo d'aperçu du DIY!

- Ensuite, il va falloir que l'on fournisse notre jolie tasse! Pour cela, je vous propose une recette de madeleines au miel, toujours très réussies, ces dernières raviront les papilles de vos amis et de votre famille! Pour ceux qui n'aiment pas le miel, n'hésitez pas à l'enlever de la recette et à ajouter quelques gouttes d'extrait de Vanille dans la préparation!

Recette des Madeleines au miel:
Pour une fabrication de 30 gâteaux environ.



¤ Ingrédients:
- 250 g de farine,
- 200 g de beurre,
- 5 œufs,
- 100 g de miel,
- 150 g de sucre en poudre,
- Un sachet de levure,
- Un moule à Madeleines.


¤ Préparation:

1) Faites fondre à feu doux le beurre et le miel,

2) Mélangez la farine et la levure dans un saladier,

3) Battez les œufs et le sucre dans un bol,

4) Ajoutez-y le beurre fondu et le miel,

5) Versez ce mélange dans le saladier,

6) Mélangez le tout,

7) Beurrez le compartiments du moule à Madeleines,

8) Remplissez chaque compartiment avec la préparation,

Conseil: Ne les remplissez pas trop, sinon la préparation risque de déborder lors de la cuisson.

9) Faites cuire vos madeleines 10 minutes à 210°C.


- Pour finir remplissez votre tasse de gâteaux, une très grande tasse peut en contenir une dizaine.



+ N'hésitez pas à ajouter une belle étiquette pour finaliser votre cadeau!

Et voilà!! Votre cadeau est prêt!🍵🍵💖


J'espère que ce DIY de Noël vous aura plu, bien sûr n'hésitez pas à m'envoyer vos photos via Facebook, Twitter ou par mail lesdecouvertesdececileblog@gmail.com.
Je vous fais plein de gros bisous en vous souhaitant une bonne préparation pour vos fêtes de fin d'année! Soyez patient, Noël arrive d'ici peu de temps!
 








Hello! Hello!
Je suis de retour aujourd'hui avec la décision de vous offrir de la nouveauté sur le blog avec en supplément un petit cadeau concocté par mes soins!!
En effet, ce mercredi j'ai dessiné une tête de mort Mexicaine pour une amie et je me suis dit que celle-ci pourrait peut être vous plaire. Même si les fêtes de Halloween sont passées et que je devrais plutôt songer à Noël qui arrive à grands pas, j'ai décidé de vous l'offrir à vous aussi!


Voilà donc venue l'occasion de vous faire cadeau d'un coloriage sympa pour occuper vos temps libres en vous convertissant au coloriage, très à la mode en ce moment pour tous les âges! On parle aussi d'Art Thérapie!





*** CONCOURS ***

N'hésitez pas à m'envoyer vos créations par mail lesdecouvertesdececileblog@gmail.com ou à les poster sur Facebook avec le hashtag #LDDCcoloriage pour tenter de gagner un joli cadeau!


Je vous laisse donc avec ma petite création, en espérant qu'elle vous fasse plaisir!
Gros bisous à tous et à bientôt!










Mes chers petits lecteurs,
Comme d'habitude je devrais m'excuser parce que je ne suis pas régulière mais que je devrais peut être l'être davantage, mais je ne vais tout de même pas m'attarder là dessus alors que j'ai une super illustratrice à vous présenter n'est ce pas?! En effet, vous avez surement dû être frappés par la beauté de ma nouvelle bannière en arrivant sur le blog! Non ce n'est pas que je vente mon blog mais avouez qu'elle n'est quand même pas mal du tout! (du tout, du tout, du tout!!) Par conséquent j'ai décidé de vous expliquer comment cette petite est arrivée ici et surtout qui est l'artiste qui l'a réalisée!
Allez, c'est parti! QUE LA DÉCOUVERTE COMMENCE!



Pour la petite histoire, il y a quelques semaines je suis tombée sur l'annonce de Rose Célestine, une chouette illustratrice à la recherche de blogueurs pour réaliser une collaboration. Bien sur, petite curieuse que je suis, fanatique d'art et de belles illustrations, j'ai cliqué sans hésiter sur le lien laissé par notre artiste et je peux vous dire que je n'ai pas été déçue! J'ai trouvé une superbe page Facebook très active et fleurie avec en prime de l'aquarelle! Tout ce que j'aime! J'ai donc répondu à l'annonce et voilà où nous en sommes aujourd'hui! Une belle bannière by Rose Célestine trône au centre de mon blog! Du coup j'ai posé quelques questions à la belle illustratrice pour que la présentation soit plus directe et qu'il y ait mois de blabla comme je sais si bien le faire!
Je vous laisse donc avec des images et un questions/réponses qui, je pense, vous permettra de découvrir le bel univers de cette jeune femme et de comprendre Pourquoi je suis tombée amoureuse du travail de Rose Célestine?




Hello Rose Célestine!
Coucou!

Merci d'avoir accepté de répondre à mon interview!
Merci à toi de t’être intéresser à moi!

Pour commencer je suis bien curieuse d'en apprendre davantage sur toi... mais qui es tu faiseuse de poésie?
Oh c’est adorable ce petit nom, faiseuse de poésie, cela me touche.
Pour revenir à la question je m’appelle Rose Célestine et je suis illustratrice, info/graphiste, designer et créatrice polyvalente depuis plus d’un an (sans compter mes années artistiques où j’ai commencé à former ma patte en travaillant à droite et à gauche).


Depuis combien de temps dessines-tu?
A vrai dire je dessine depuis l’âge de mes 5 ans (et oui j’ai des preuves en photo), mais c’est seulement après le Bac que je me suis lancée réellement dans l’aventure.

As-tu appris seule où as tu suivi un cursus spécifique pour devenir illustratrice?
J’ai suivi un cursus après mes années lycée. J’ai intégré tout d’abord l’école Emile Cohl à Lyon (69) pendant deux ans et j’ai continué deux autres années avec l’école ENAAI à Voglans (73) pour valider mes compétences et obtenir mon diplôme (titre certifié de niveau III en images fixes et animées).

J'ai remarqué que tu utilisais beaucoup l'aquarelle, pourquoi ce choix?
C’est pour moi une de mes techniques préférées, en ce moment j’utilise beaucoup l’aquarelle car elle représente mon état d’esprit et mes ressentis.


Qu'aimes tu dans cette technique de mise en couleur?
J’aime son côté fluide, ses jeux de transparence et sa délicatesse.

 
Ton univers est si poétique... quelles sont tes inspirations premières?
Mes inspirations sont généralement dans les petites choses belles et simples de la vie qui me font grandir au quotidien. J’aime également beaucoup m’inspirer de la nature et l’environnement dont les fleurs, les plantes et les créations faites-main.

D'après ta sublime page Facebook j'ai remarqué que tu réalisais beaucoup de travail en collaboration, c'est vraiment génial de travailler "en équipe"! Que t'apporte ce mode de fonctionnement?
C’est vrai que je travaille énormément en collaboration car j’aime partager mes idées et proposer mes services. Et oui derrière mon écran et mes crayons j’aime dialoguer, échanger, recevoir des avis et/ou conseils pour évoluer dans ma technique de travail et mes créations. Je pense que c’est une des manières dont on apprend le plus sur son travail. Cependant, je travaille également seule sur des illustrations inspirées de mon quotidien.



Quels sont tes rêves les plus fous au niveau ton activité?
Mes rêves les plus fous seraient de pouvoir créer ma propre marque de vêtements, accessoires et/ou maroquineries tendance, design, authentique et écologique.
Mais j’ai aussi d’autres rêves comme créer ma propre maison d’édition pour pouvoir vendre de beaux livres, de qualité.

Quels sont tes plus beaux souvenirs en 5 ans d'illustration?
Mes plus beaux souvenirs sont d’avoir rencontré de belles personnes qui m’ont permis d’avancer dans mes projets et mon travail ; de m’être lancer en tant que freelance tout de suite après avoir eu mon diplôme - un projet un peu foufou et original mais j’adore les défis - et enfin de pouvoir réaliser toutes les créations et services qui me ressemblent pour pouvoir un jour en vivre.


Pour finir as-tu des ambitions pour la suite, quelques petits secrets à nous dévoiler...?
Mon but est de pouvoir vivre de mes créations et de mes services et par conséquent faire décoller ma marque Rose Célestine.

J’aimerais dans un premier temps créer des produits personnalisés (carnets en papier recyclé, cahiers, cartes postales, cartes de voeux, tote bags, bullet journaux, mugs floraux, affiches, torchons, kits, tampons, pourquoi pas des vêtements…) et dans un second temps sortir mon premier livre jeunesse chez les éditions Nla Créations et mon premier livre de coloriage chez les éditions Vo’yel.

 Pourquoi pas, par la suite, créer d’autres livres (cuisine, enfants, floraux…).
Je pense que dans ce métier là il n’y a pas vraiment de secrets, ce n’est pas un métier facile, il ne faut pas hésiter à passer des heures et des jours sur un travail qui des fois est dénigré. C’est un métier passion et il ne faut jamais se décourager malgré les doutes. Aimer son travail et préserver est, je pense, le secret à garder.

Les pages à visiter:


Et voilà! Cet article touche à sa fin! J'espère que le travail de Rose Célestine vous aura touché en plein cœur autant que moi! (Non non je n'exagère pas! En plein cœur!)
En attendant un prochain article je vous fais de gros bisous!
A très bientôt!







Hello! Hello!
Comme vous avez surement dû le voir autour de vous, les blogs, les magasins, les copains se préparent pour Halloween (quoi que chez certains c'est déjà Noël...).
Je souhaitais comme l'an dernier marquer l'occasion sur le blog avec un article dédié à ce sujet!
Or je n'ai pas choisi de vous faire une sélection comme l'an dernier ou encore un DIY, cette année je vous ai dessiné une petite illustration que j'ai accommodé en fond d'écran pour téléphone portable et ordinateur!

J'espère que celle-ci vous plaira. Je vous ai aussi mis la version classique, si vous souhaitez l'utiliser elle est libre de droits! (N'hésitez pas cependant à mettre un petit lien vers mon blog, ça me fera plaisir, mais je n'oblige rien!)


Le fond d'écran pour ordinateur:


Le fond d'écran pour portable:



L'image classique:


Et voilà! A enregistrer et copier/coller à souhaits!
Gros bisous à tous et joyeuse fête d'Halloween!




"J'suis sur que dans votre fauteuil là bien calé vous êtes persuadé de savoir tout c'qui s'passe dans la tête de votre gamin, ce que vous lui avez assez rabâché, qu'il ne fallait pas parler aux inconnus, encore moins monter dans la voiture d'un étranger, que si par hasard quelqu'un de louche venait lui parler pour lui demander d'aller s'faire éclater la gueule à 4000 km d'ici, il viendrait le dire à son papa et sa maman."
Le ciel attendra.



Samedi soir je suis allée voir un très bon film à la frontière entre la fiction et le documentaire, je pense que ce film est à voir absolument et avec des adolescents si possible.

C'est assez difficile pour moi de vous parler de ce long métrage de Marie-Castille Mention-Schaar car il traite d'un sujet sensible de l'actualité mais j'aimerai quand même vous en faire par car celui-ci permet de mieux comprendre ce qu'il peut se passer dans la tête d'un jeune qui un jour décide de partir rejoindre le djihad.


Dans ce film, l'intervention fréquente de Dounia Bouzar, dans son propre rôle, permet également de nous informer sur les réseaux islamistes, l'embrigadement des jeunes, mais au delà de ça, montre aussi la souffrance de parents qui n'ont rien senti venir quand à la radicalisation de leur enfant.



En effet, au travers de rassemblement s'apparentant presque à des réunions dédiées aux parents d'enfants radicalisés, Dounia Bouzar explique à ces gens les dangers qu'encourent leurs enfants sans pour autant les inquiéter. De plus, elle leur permet aussi de s'exprimer, de libérer leur culpabilité et leurs souffrances. Elle livre les signes qui peuvent trahir une radicalisation mais met un accent sur la différence entre un musulman et un islamiste radical. Comme nous avons pu le voir après les différents attentats commis en France, les musulmans ont souvent été objet d'amalgames, de racisme alors qu'ils ne sont pas plus proches de ces terroristes que nous.

J'ai aimé ce film bien qu'il ne soit pas émetteur de joie ou de bonne humeur, il parle à chacun d'entre nous et nous averti en nous informant de façon claire et juste.
Chacun de nous s'est surement déjà dit que rien ne pouvais nous frapper en tant que français nés dans le pays des droits de l'Homme, soumis à une éducation sensé tendre vers le respect et la laïcité.
Moi même je me suis souvent dit que le ciel était bleu et que rien ne pouvais m'atteindre, et puis un jour on ouvre les yeux. L'humain est une des seules choses que nous ne pouvons pas contrôler, il est imprévisible. Et grâce à ce film, je me rend compte que je grandis encore un peu plus, que je comprends un peu mieux la vie même si ce n'est pas comme ça que j'ai envie de la voir.



Le ciel attendra c'est pour moi comme une contre propagande à l’état Islamique.
Lorsque je suis sortie de la salle de cinéma, j'étais un peu sonnée, je ne savais trop quoi penser parce que justement ce film venait de m'aider à comprendre ce dont on nous met en garde depuis plus d'un an maintenant. Et puis avec les jours qui passent, ce film résonne toujours plus en moi, choquant et troublant, il m'aide à réfléchir au sujet délicat qu'est l'embrigadement des jeunes par le djihad et ses conséquences. Je suis certaine que celui-ci trottera longtemps dans votre cerveau après l'avoir visionné.



En début d'article je vous ai parlé d'un film à la limite entre le documentaire et la fiction.
En effet, c'est au travers de la vie de deux jeunes filles que l'on nous expose les faits.
Au delà de l'idée du djihad et de l'embrigadement, un autre point m'a extrêmement frappé.
Je suis triste de voir à quel point beaucoup de gens sont fragiles, seuls, et finalement si insatisfaits de leur vie. Je pense que la société que nous formons a encore beaucoup de travail à faire pour être unie et pour que nous puissions nous comprendre les uns les autres.

Je pense vous avoir dit tout ce dont je souhaitais vous parler. Je vous conseille vraiment d'aller voir la bande-annonce du film, celle-ci est vraiment un bon reflet du film, elle met en scène des images frappantes, elle a fortement retenu mon attention et j'espère qu'elle vous captivera vous aussi.


Sur ce je vous laisse.
Gros bisous et à très bientôt,



Hello Hello!
Aujourd'hui je reviens en force en ce quatrième et dernier jour de notre grande semaine pour vous présenter une chouette créatrice, adorable, douée et très ambitieuse qui, après avoir lancé un projet dans la création de maillots de bain un peu spéciaux, reviens toujours plus forte avec une jolie marque de bijoux... elle vous explique ça dans cet interview! Mesdames et Messieurs, Séverine!




En voilà de beaux bijoux, quand est ce qu'est née ta marque?
Ma marque est toute jeune elle n'a que 3 mois environ.
Mais pour la petite anecdote Elkebane Ankor existe depuis un an déjà en tant que marque de maillots de bain et lingerie de luxe car en effet mon rêve depuis petite a toujours été d' être styliste.
C'est pourquoi il y a un an je me suis lancée dans l'aventure.
Malgré mes petits moyens, j'ai déposé Elkebane comme nom de marque en premier, puis Ankor quand mon concept a évolué vers du haut de gamme et des maillots de bain... en or!
 - WAW!! -
Malheureusement j'ai dû mettre mon projet de côté car l'investissement demandé était énorme. -Cependant j'y crois et je suis certaine que ça se fera un jour!-



Pour ce qui est des bijoux, ce fut plus inattendu.
Je faisais des vides dressings et des vides greniers avec ma mère, et un jour m'est venue l'idée de créer des bracelets pour faire quelques euros en plus. J'en ai offert un à une amie commerciale qui travaille avec des buralistes et l'un d'eux a aimé ce que je faisais, au point de me proposer d'en déposer dans son tabac.
Et c'était parti! Je me suis prise au jeu car créer est une passion pour moi!
J'ai eu beaucoup de demandes dans mon entourage et au delà, forcée de constater que ça plaisait !




D'où t'es venue la passion pour la création de bijoux?
Ma passion pour la création de bijoux me vient de ma mère qui, étant jeune, créait des bijoux ethniques et fut la première femme à posséder un stand au grand marché de Cocody en Côte d'Ivoire. C'est d'ailleurs dans ce contexte qu'elle a rencontré mon père, coopérant breton !


Vis tu de ta passion ou as tu une autre activité en contre partie?
Non, je ne vis malheureusement pas encore de ma passion.


Envisages tu de faire de la création ton métier?
Effectivement, c'est clairement mon but, je le souhaite de tout mon cœur, j'aimerais développer ma marque et créer d'autres bijoux, mais aussi des sacs, des vêtements, etc...
Je suis une touche à tout dès qu'il s'agit de projets artistiques et surtout, comme dit précédemment, j'adore créer!




As tu des projets pour Ankor bijoux à l'avenir?
Je fourmille d'idées pour ma marque, ça c'est sûr !
Mais j'opte pour une chose à la fois, je vais commencer par bien développer mon projet bijoux en créant une plateforme de vente, j'espère aussi trouver d'autres points de vente pour mes bijoux, avoir plus de visibilité sur les réseaux sociaux, et bien sûre plein de nouvelles créations à vous proposer!


As tu un message à faire passer au lecteurs du LDDC blog en ce qui concerne tes créations?
J'invite les lecteurs et les lectrices de LDDC Blog à venir jeter un coup d'œil sur notre page Facebook Elkebane, ou nous envoyer une invitation sur notre compte Elkebane Ankor ainsi que notre Instagram Elkebane Ankor! Vous trouverez des bracelets pour homme et pour femme. Pour les hommes le produit coup de cœur est la véritable pièce ancienne montée sur fil cuir de la couleur de votre choix. Pour les femmes, le double anneaux doré à l'Or rose monté sur fil de soie bicolore ou couleur unique de son choix est à l'honneur! Nos créations sont vraiment accessibles à tous en terme de budget, c'est ce qui fait notre force!


Retrouve Elkebane Ankor sur internet! 
Merci à la jolie Séverine pour ses réponses!
J'espère que ses bijoux vous ont plu! Si vous souhaitez en savoir plus sur les bijoux Elkebane Ankor, n'hésitez pas à me poser des questions ou à contacter directement notre gentille créatrice via sa page facebook!

J'ai eu l'occasion de tester Elkebane Ankor bijoux en recevant un superbe assortiment de bracelet (ceux de gauche sur la première photo!) et je peux vous assurer que la qualité et les finitions sont topissimes!

Je vous fais d'énormes bisous, en vous remerciant d'avoir lu cet article et peut être même suivi
La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux!




Je suis de retour cette semaine pour vous parler d'une super marque que j'ai découverte grâce au web et qui fait preuve d'un concept vraiment innovant! Vous allez voir je suis certaine que ça va vous plaire! Pour ma toute première édition de La Grande Semaine des Créateurs Talentueux, j'ai eu la chance de pouvoir interviewer la jeune créatrice de ce fameux "concept" qui a finalement donné naissance à la marque Cols&co. Je ne vous en dit pas plus mais vous propose en contre-partie de découvrir ce chouette interview!

C'est parti!


Hello! Hello! Mais à qui ai-je affaire?
Je m'appelle Sarah, j'ai 29 ans et je suis suis née à Toulouse. 
Après avoir suivi un parcours scolaire peu enthousiasmant, j'ai réalisé un BEP vente action marchande sans grandes convictions puisque tout ce qui m'intéressait était de danser.  
Finalement, je suis partie seule vivre mon rêve de danseuse à Paris où j’ai intégré une école de comédie musicale. Puis, j'ai rapidement travaillé sur des spectacles, notamment pour Adam&Eve ou encore avec Florence Foresti.

J'ai toujours rêvé de vivre aux USA alors j'ai joué à la loterie pour la carte verte et je l'ai gagnée du premier coup. C'était une chance inouïe, alors j'ai foncé et suis partie vivre à Los Angeles.

L'expatriation n'est pas tous les jours facile, à vrai dire j'ai rencontré pas mal de soucis la première année. Les contrats artistiques n'étant pas assez réguliers et ayant toujours besoin d'avoir des projets, j'ai voulu me lancer dans une nouvelle aventure et j'ai créé Cols&co.


Depuis quand la marque Cols&co existe-t-elle?
Cols&co. existe depuis ce mois de janvier et le site a été ouvert au public seulement en juillet après de longs mois de production.


Imaginais tu tant de succès pour ce concept lors de son ouverture?
À vrai dire, je ne m'en rends pas vraiment compte, se lancer dans un projet seule prend énormément de temps et d'énergie. La production a été très longue et pleine d'encombres et je n'ai pas vraiment eu de transition entre la production, les brevets et maintenant la communication. J'ai toujours eu beaucoup de compliments sur le concept mais je ne pensais pas être à court de stock aussi vite.
Je suis vraiment ravie de la tournure que prend la marque, pourvu que ça dure!


J'ai vu que ta marque se basait principalement sur deux pays, l'Amérique du Nord (États-Unis) et la France, quel est le plus de cette procédure?
J'ai voulu travailler sur la France et les USA puisque je vis à Los Angeles qui devient la nouvelle capitale montante de la mode, donc en terme de situation géographique c'est plus simple.
Les Américains adorent le style Français et il faut dire qu'entreprendre aux USA est une aubaine!

Et puis la France, parce que je reste Française au plus profond de moi, je connais beaucoup de monde, notamment par rapport à mon métier de danseuse.
De plus, le style de cols&co reste très Français.
D'ailleurs pour un peu de culture générale,  le col nommé "Claudine" est de base un col parut en 1900 dans le livre autobiographique français "Claudine à l'école".





Oh sympa ce petit point historique, je ne savais pas!
En ce qui  concerne la mode, est-elle similaire en France et aux États-Unis?
La mode est plutôt similaire oui, excepté qu'en France, il y a une sorte de rigueur.
Par exemple, on ne sort pas faire les courses en pyjama... alors qu'aux USA, il n'y pas de problèmes avec ça!

Sinon, la mode est plutôt très très courte et dénudée surtout du coté de la Californie. Un look plus mignon et classe éviterait quelques fois des fautes de goût...disons que j'essaye d'y remédier!


Les Américains me semblent toujours plus libérés, plus originaux au niveau de leur look, moins endoctrinés dans des normes, est ce que Cols&co cherche à reprendre cette idée?
Cols&co ne cherche pas forcément à se démarquer des codes de la mode. Je pense que les cols sont indémodables, on y apporte juste une touche originale. Tout le monde porte des chemises et ce, depuis des années.
On se sent toujours mieux dans un t-shirt, qu'une chemise et pourtant on n'en perd pas le chic!


Réinventer le concept du col doit être un sacré défi à l'heure où tous les magasins en proposent, aussi bien des cols intégrés à des hauts que des cols amovibles pour pigmenter ses tenues à moindre cout. Non?!
Justement, les cols amovibles, parlons en!! On en achète parce qu'on les trouve tout jolis, tout mignons mais ce ne sont que des achats impulsifs puisque d'après un sondage, la plupart des acheteuses ne portent pas ou très peu ces derniers, faute de ne pas savoir les associer ou parce qu'ils ne tiennent pas en place.


Peux tu nous expliquer en quoi Cols&co fait la différence?
Cols&co c'est la possibilité d'avoir un t-shirt avec un col intégré tel que vous pouvez en acheter un peu partout, tout en ayant la possibilité de le changer à volonté, autant avec un col rond qu'un col en V échancré.


Cette possibilité sur un seul et unique haut n'existe nulle part ailleurs et les méfaits des cols amovibles ne vous embêterons plus jamais!! Vous pourrez donc craquer sur des petits cols en étant sûres que vous ne les laisserez plus dans un coin car on ne laisse pas Cols&co dans un coin!!!
De plus, c'est un gain d'argent puisque vous pouvez avoir une multitude de style de t-shirt en 1 unique haut.
Un gain de temps: du boulot au resto' en un changement de col et un gain de place: fini les tonnes de t-shirt dans la valise, 2 t-shirt, 6 cols, Allez hop, c'est largement suffisant!!




En ce qui concerne les cols en eux même, quels procédés de fabrication empruntent-ils? Comment sont choisies les tissus?
Le fashion district cache de nombreux trésors, il faut fouiller et trouver les tissus les plus sympas. Le choix se fait sur des couleurs unis que l’on peut accessoiriser ou bien des imprimés généralement en 100% coton. Ensuite je fais un prototype et si le prototype est validé, il part en production dans des petits ateliers.

Il y a la découpe, la broderie et ensuite l’assemblage à la main. Les t-shirts ont été conçus à Los Angeles avec l’aide d’une modéliste et les cols dans le sud de la France. 


As tu des projets pour la marque à l'avenir?
Oh que oui!!! Je bouillonne d’idées! La robe t-shirt et la robe droite chic sont les projets en cours.

Et évidemment je ne veux pas m’arrêter à la mode femme, donc histoire à suivre...
Le site entièrement Français est presque prêt. J'ai hâte de vous le faire découvrir sur www.cols-compagnie.fr

[Mais en attendant il est possible de consulter le site universel! >> https://cols-compagnie.com/]


Pour finir, as tu un message final à faire passer aux lectrices de LDDC blog?
Mon message à toutes les lectrices de “Les Découvertes de Cécile” est de ne jamais laisser les autres vous dire que vous rêvez, parce que si personne ne croit en ses rêves, il n’y a ni progrès ni espoir. 
Faites vous votre propre idée, votre chemin, essayez de toutes vos forces et puis n'oubliez pas qu'il n'y a pas d'échec!


Avec Sarah, nous avons décidé de vous livrer les secrets 100% mode en terme de col pour cet automne!


Pourquoi ces cols sont les pièces au top pour se démarquer en ce mois de Septembre?
À chaque mois son humeur, le mois d'octobre approchant et la rentrée de septembre étant maintenant terminée, cette période d'entre deux est un clin d’œil à l'outfit perfect des écoliers.
Les nominés sont donc l'élégant col claudine en MELROSE et le féministe sweet heart en SOLVANG. Leurs noms sont tirés d'endroits sympa de la Californie.

Selon toi peuvent-ils s’additionner à tous les looks?
Ils sont le look en eux même, pas besoin de trop forcer le look chez Cols&co.
Ils s'adaptent parfaitement aux pantalons, shorts ou jupes et, selon les couleurs des imprimés, vous pouvez choisir la couleur de votre bas, sac à main ou chaussures... C'est si simple de s'habiller avec un col.


Pour finir, peux-tu livrer aux lectrices de LDDC Blog une idée de tenue avec laquelle porter ces cols?
Mon outfit idéal plutôt décontracté pour le Melrose serait un top beige et un short taille haute noir avec des petites tennis blanches. Je suis une grande fan des tailles hautes donc je dirai le top dans le short, mais nos tee shirts étant également conçus de façon ample à partir de la taille ils vous feront une agréable silhouette même portés hors du short.


Pour le outfit idéal plutôt travail, j'ai sélectionné le col Solvang.
Je porterai juste un rouge à lèvres avec une tenue complètement noire, un pantalon noir type cuir serait vraiment sympa avec des talons noir ou rouge.

 
Retrouve Cols&co. en ligne!
Voilà cette interview terminée! 
Je remercie infiniment Sarah pour ce bel échange, vraiment intéressant et enrichissant. 
Je vous propose à présent de foncer sur son site en espérant que celui-ci vous plaise autant que moi!
Gros bisous à toutes et tous et à très (très) bientôt!









Hello à tous!
Aujourd'hui c'est le grand retour de La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux!
Et c'est bien triste à dire, mais je dois même vous avouer que c'est le dernier jour de cette semaine à thème sur le blog! Donc en ce quatrième et dernier jour de découverte, je vous propose de découvrir le talent de l'adorable Françoise qui manie l'art... de la couche, un peu étrange dit comme ça, certes, mais vous allez voir que ces créations sont vraiment étonnantes!
Que l'interview commence!




Peux tu nous parler de l'art insolite que tu exerces?
C'est une seconde activité que j'exerce par passion : la création de Diaper cakes, aussi appelés gâteaux de couches. Je fabrique uniquement sur commande des pièces montées/des gros cupcakes avec des couches pour bébé et aussi des box, bulles surprises à l'occasion de baby showers, naissances, baptêmes et même anniversaire.


Depuis combien de temps es tu adepte à la fabrication de diapers cakes?
J'ai découvert le concept du Diaper cake en 2000 alors que, tout juste devenue maman, je lisais un magazine pour parents dans lequel il y avait un article sur les baby showers aux États-Unis et qui décrivait le cadeau typique de cette fête : le Diaper Cake.
A l'époque je n'avais pas de connexion internet donc j'ai testé une première création lors de la naissance d'une petite cousine. Le résultat était très difficile à transporter mais mon premier gâteau de couches était né. Avec les années j'ai créé une structure fiable qui voyage sans problème et j'ai trouvé mon style, ma touche personnelle depuis maintenant 3 ans.


Tes créations sont vraiment originales et très personnelles, comment choisies tu les "ingrédients" nécessaires à la fabrication des gâteaux de couches?
J'ai de la chance d'avoir des clients qui me laissent carte blanche en terme de création.
Je n'ai que très peu de stock. Cela me permet de partir sur une nouvelle base à chaque fois.
Je demande un maximum d'indices à la personne qui me passe la commande, le style de la chambre, le goût des parents, le thème, les couleurs, etc...
Certains clients me passent les listes de naissance, les photos des chambres, des vrais détectives privés 😊.
J'adore faire mon shopping pour une création, trouver les petites choses assorties qui feront la différence. C'est comme si je le faisais pour une amie. Cette activité nécessite beaucoup de recherches et j'adore ça !


Penses tu que l'on peut parler du domaine de l'art en ce qui concerne la fabrication de diapers cakes?
Personnellement je suis très admirative des gâteaux de cakes designers.
Le montage en lui même, on peut le comparer à une génoise basique. Et puis ce que tu en fais ensuite en laissant libre cours à ta créativité, je pense en effet que l'on peut parler d'un art décoratif.
Mon objectif est de faire oublier les couches qui sont juste un support à la création finale.


T'arrive-t-il de recevoir des commandes personnalisées?
Toutes les commandes que je reçois sont personnalisées et sont uniques.
Lorsque je regarde mon book avec toutes les photos de mes créations, je peux raconter l'histoire de chaque commande, je me rappelle de la personne qui me l'a passée et du bébé a qui l'on offrait le Diaper Cake. 😊
C'est ça qui est génial, pouvoir dire : ce gâteau c'est celui d'une naissance. L'aboutissement d'une histoire d'amour.




Ces commandes personnalisées ne présentent elles pas un obstacle à ta créativité?
Non c'est tout à fait légitime que les personnes qui me commandent aient des souhaits particuliers.
Je les comprends. Plus les demandes sont complexes plus cela bouscule mes habitudes.
Et selon moi, se remettre en questions est un point très positif.
Parfois je n'étais pas convaincue des choix de couleurs, de thèmes, etc... Et lorsque la création était terminée et bien j'étais ravie d'avoir accepté le challenge. Et il y en a !!! De plus en plus.


A quels challenges es tu confrontée en tant que créatrice de Diapers cakes?
Mes créations ont évolué avec le temps et je suis beaucoup plus dans un esprit de thématiques.
C'est vrai qu'avec certaines peluches ont peut créer des petites scènes, des petits univers sur les pièces montées. Cela demande encore plus de recherches et de personnalisation. C'est vraiment une partie de mon travail que je trouve ultra stimulante !
Donc je n'hésite pas à peindre, coudre, coller,... Et à faire appel à des créatrices pour réaliser des pièces uniques pour mes Diapers Cakes.
Sandrine de chez Apprentis Créateurs fait partie de mes amies créatrices en qui j'ai toute confiance, elle confectionne grâce à la couture couture mes petits délires. Je la connais depuis bientôt 2 ans.
Je reste fidèle aux créatrices comme Sandrine (Apprentis Créateurs), Angélique (les poupées mamzelle Angel) mais aussi aux marques que je cite régulièrement dans mes publications sur Facebook.
Grâce à toutes ces personnes je peux proposer des créations uniques avec des produits des nouvelles collections. Travailler avec des beaux produits et d'excellente qualité c'est une immense chance.
Se dire à chaque création que c'est un moment de plaisir et de bonheur que l'on a envie de partager c'est vraiment génial.
Le partage de cette émotion se fait au travers de mes créations lorsqu'elles arrivent chez leur destinataire mais aussi lorsque je parle d'elles sur les réseaux sociaux ou dans la vie de tous les jours.
Je suis une éternelle passionnée ! Certaines mamans qui me suivent m'appellent la tentatrice ♡ !
Et puis quand on reçoit autant de bonheur on a juste envie d'en redonner encore plus !




Selon toi, en quoi le gâteau de couches est il LE cadeau à offrir à un bébé?
J'aurai aimé en recevoir un à la naissance de mes enfants mais à l'époque cela ne se faisait pas ou alors dans de très rares cas.

Je pense que c'est un cadeau complet :
- Des couches (je mets de la taille 4 7-18kg pour que la maman le garde monté le plus longtemps possible),
- De la puériculture  (avec uniquement des articles de marques comme MAM, Suavinex, Dodie,...)
- Un ou des doudous de collections récentes et de marques comme Doudou et Compagnie, L'ours Kiwi, Histoire D'ours...
- Plein de rubans, de tulles, selon les gâteaux : des pompons de tulles, des décorations que la maman pourra récupérer.
Et le tout présenté comme une pièce montée ou un gros cupcake qui pourra servir de décoration dans la chambre de bébé.


As tu un message à faire passer à tous les jeunes parents qui lisent cet interview à propos de tes créations?
Faire appel à moi c'est être sûr que chaque création est unique.
J'y mets toute ma passion et tout mon sérieux.
Selon moi il faut aller vers une personne de confiance surtout pour des articles réservés aux bébés/enfants. C'est pour cela que j'ai fait passer mes créations par le Babytest de ConsoBaby chez qui je suis maintenant référencée.
Découvrez mon travail, mes créations parleront pour moi.


Découvrez davantage l'univers de Françoise!


Merci à la gentille Françoise d'avoir répondu à mes questions et merci à vous d'avoir suivi La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux! J'espère que cette semaine à thème vous aura plu! Je compte bien en refaire une pour aider les petits créateurs méritant d'être plus connus qu'ils ne le sont déjà à répandre leur travail.

Gros bisous à vous tous et à bientôt pour un nouvel article!





Aujourd'hui en ce deuxième jour de la Grande Semaine des Créateurs Talentueux, je vous propose de faire la connaissance de Lisa, une jeune femme très talentueuse qui transforme le papier en œuvres d'art! C'est d'ailleurs grâce à cette douce jeune femme que l'idée de La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux m'est venue! Je vous propose donc d'en apprendre davantage sur cette créatrice au travers d'une chouette interview.
Que la découverte commence!


Hello Lisa ou peut être devrais je dire Mademoiselle Origami car j'ai cru comprendre que tu étais une créatrice en or et que tu faisais des merveilles avec le papier!

Bonjour Cécile !
Je suis ravie de pouvoir être présentée sur ton Blog. J'aime l'idée d'être une de tes découvertes, et j'en suis très flattée;-)
Je m'appelle Lisa, mais sur internet, je suis avant tout « Mademoiselle Origami » . Ce nom a été comme une évidence puisque toutes mes créations ont pour point commun le Papier. Je le plie selon la tradition ancienne de l'Origami, mais je l'adapte au goût du jour pour la décoration de chambre d'enfants. Un peu comme toi, je suis passionnée par le papier, par son touché, et j'aime particulièrement le manipuler dans tous les sens !


Quand as tu découvert cette passion que tu as pour le travail du papier?

Cela fait maintenant 1 an que j'ai ouvert ma première boutique sur Alittlemarket. Avant ça, on peut dire que j'étais une « novice » . J'ai toujours bien aimé créer de mes mains, bricoler, fouiner les tendances déco, surtout celles des univers enfantins. Pourtant, Mademoiselle Origami est en fait arrivé d'un coup dans ma vie, alors que je me destinai à une activité professionnelle éloignée du travail manuel et artisanal. Je suis tombée raide dingue de cet art, et surtout de ces possibilités dans la déco ! Par hasard, ou peut être par instinct, j'ai réalisé pour la naissance du fils d'une amie mon premier mobile pour bébé, il y a tout juste un an. C'était l'élément déclencheur!





Pour quelle raison as tu choisi de devenir créatrice et de vendre ce que tu fais? 
 
Ce sont les retours des autres, de mon entourage, qui m'ont mis en tête l'idée de créer à nouveau, d'élargir mes créations, et d'essayer de vendre un mobile « juste  pour voir ». Sans y croire vraiment, j'ai essayé un soir du mois d’août l'année passée, j'ai crée une boutique en ligne, et très rapidement... les demandes ont afflué.
Vendre ses créations, c'est assez extraordinaire et valorisant. Au début, chaque commande était pour moi une vraie fête, j'étais tellement surprise. Maintenant, c'est un peu plus de pression, d'organisation pour suivre le rythme, mais ça reste tout aussi magique. La création demande énormément de soi, en heures de travail, c'est assez costaux ! Il n'y a pas que la fabrication, mais tout ce qu'il y a autour : gérer les demandes particulières, les expéditions, les sites internet, les photos des créations, concevoir des nouveautés et les créer, s'approvisionner en matières premières... jusqu'à la gestion administrative. Je suis en plein apprentissage, en fait, et j'adore.


C'est assez original comme art l'origami mais ça peut vite devenir lassant, quel est ton secret pour renouveler en permanence tes créations et donner un coup de modernité à cet art?

Pour moi l'origami, c'est comme le crochet, le tricot, et la peinture... tout dépend de ce que l'on fait avec ! C'est le choix du papier, des pliages, des motifs, et les associations de couleurs qui rendent cet art moderne.
L'origami a plus de 2000 ans, c'est un art ancestral c'est vrai. Pourtant, il revient partout dans la décoration, car le « traditionnel » de l'origami, est souvent laissé de côté pour mettre en avant des papiers aux motifs graphiques, aux formes plus épurés, et dans l'air du temps.
C'est exactement ce que j'essaye de faire dans mes créations de mobiles : mettre au premier plan le graphisme avec d'un côté, du relief, mais surtout des motifs et des couleurs qui s'associent bien. Les couleurs sont une vraies sources d'inspiration pour moi, j'aime marier des couleurs complémentaires comme le bleu et l'orange pour illuminer une pièce, ou le jaune/bleu canard/gris pour un côté plus tendance. J'adore le papier, les motifs géométriques, enfantins et pop, les couleurs gaies et lumineuses.... Et ce sont tous ces assemblages qui donnent au final le style voulu à la création !


Est ce que tes clients ont des exigences vis à vis des modèles ou bien te laisses tu guider par tes inspirations?

Les deux, je propose des idées créatives mais mes clients ont aussi leur mot à dire . J'ai été très inspirée par la forme de spirale pour les mobiles, pour donner un effet d'envolées d'oiseaux, de tourbillons d'étoiles... qui a un petit côté poétique et aérien. C'est une forme qui plaît, et beaucoup de mes clients commandent les modèles tels qu'ils sont présentés sur la boutique. J'ai aussi très régulièrement des demandes de personnalisation sur les couleurs, je travaille parfois avec des photos de chambre de bébé, pour m'adapter au mieux aux tons. Ça m'a permis de développer toute une gamme de couleurs pour mes mobiles, les idées de mes clients m'aident aussi à trouver des jolies associations.




 
Tes créations sont de plus en plus variées, après avoir débuté avec les mobiles, tu proposes à présent des bijoux, des tableaux, des banderoles... as tu d'autres projets en terme de diversité?
 
J'ai milles projets mais je manque de temps pour les réaliser aussi vite que je le voudrais ! Les mobiles pour bébé en spirales, qui sont les produits phares de Mademoiselle Origami, vont continuer d'exister tout en laissant apparaître des mobiles un peu différents d'ici les mois à venir : des mobiles « diamants » stylisés, des mobiles « nuées de papillons », des suspensions murales d'étoiles et de fleurs en origami, des suspensions d'origami plus géométrique avec des branche de bois flotté. Des nouvelles guirlandes et cadres-vitrine en origami verront aussi le jour. J'ai également pour projet de développer tout une gamme d'abats-jours en Origami pour chambre d'enfants, et j'aimerais même essayer de faire des trophées tête d'animaux, mais pour ça, il me faut encore un peu plus de temps... Rien que d'y penser, je trépigne, mais la priorité reste aux commandes des clients. J'espère pouvoir vous présenter plus de produits dès septembre ! 
 






Qu'est ce qui selon toi permet à la création handmade française de faire la différence?

Le handmade a un côté beaucoup plus séduisant que la production de masse industrielle qui est en quelque sorte « sans âme » selon moi. Dans un produit fait-main, il y a l'attention portée dans le choix des matières, dans la fabrication manutentionnée, dans les détails qui rendent le produit sympa à regarder de près, et dans la possibilité de le personnaliser... L'idée n'est pas de produire le plus possible au moindre coût, mais de produire en petite série, de la qualité, en utilisant des savoir-faire. Moi, en tant que consommatrice, c'est ce qui me plaît lorsque j'achète un produit. Je trouve ça génial, que des sites qui font valoir le fait-main (Alittlemarlet, Etsy,..) grandissent de plus en plus sur internet. Ils réussissent à mettre en avant les créateurs, l'artisanat français, et valorisent les compétences cachées de chacun. J'ai l'impression que la tendance des années à venir est d'apprendre à consommer différemment, en réfléchissant davantage à qui travaille derrière un objet, quelles sont les étapes de sa production...




As tu un message à faire passer aux lectrices et lecteurs de LDDC blog?

J'ai envie de partager avec eux la  légende des « 1000 grues » (appellée senbazuru en japonais) peut être déjà connue de certains ! Elle raconte que 1000 grues en papier, retenues ensemble par un lien, sont un symbole de santé, longévité, amour et bonheur ! On dit que pour que ces vœux se réalisent, il faut fabriquer le senbazuru pour une personne bien particulière et faire une prière à chaque grue achevée. Une seule personne doit conserver le senbazuru, celle pour laquelle il a été fait.
C'est une jolie légende, et j'aime bien l'idée que mes mobiles, mêmes s'ils ne contiennent pas autant de grues qu'un senbazuru, soient quelque part un symbole de bonheur et longévité pour les nouveaux nés à qui ils sont offerts en cadeau.


Merci d’avoir pris le temps de répondre à cet interview, bonne continuation et à très bientôt!

Merci à toi Cécile ! Et à très vite sur le blog ;-)


Découvrez en davantage sur Mademoiselle Origami!

Et voilà notre interview qui touche à sa fin! Alors que pensez vous de ce deuxième article de La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux?!
J'espère que la découverte ou (re)découverte du travail de Lisa vous a plu!
Gros bisous à tous et toutes et à Jeudi pour une nouvelle découverte.




Translate

Free Unicorn Cursors at www.totallyfreecursors.com