Ce que j'ai pensé du film Alice de l'autre côté du miroir.

Bonjour Bonjour!
Me revoilà après plus d'un mois d'absence. Et oui, je m'excuse de ne pas avoir donné de nouvelles.
Je mène le blog de façon un peu chaotique en terme de régularité ces derniers temps, mais je vous promet que vous prépare, pour ce mois de Juillet et pour la fin août, un maximum d'articles avec au programme des DIY, une semaine un peu spéciale ou encore une petite nouveauté un peu surprenante! Allez, je ne vous en dis pas plus...
QUE CE NOUVEL ARTICLE COMMENCE!

En effet, comme vous pouvez le constater dans le titre, je viens aujourd'hui vous parler cinéma avec un film que je suis allée voir vendredi soir mais qui est en salle depuis un bon moment...



Pour résumer...
Dans ce second film, Alice a quitté le Pays des Merveilles depuis longtemps, cependant, alors que des soucis apparaissent dans sa vie, celle-ci se réfugie au Pays des Merveilles une nouvelle fois guidée par Absolem la Chenille bleue devenue papillon qui ne vient pas la chercher par hasard.

En effet, en arrivant au Pays des Merveilles, Alice découvre que son ami le Chapelier Fou est gravement malade. Il pense que sa famille a survécu au terrible incendie dans lequel ils ont été brûlés vifs par le dragon de la maléfique Reine Rouge. Cependant personne ne veut le croire ce qui cause à sa perte.

Alice va alors décider de partir dans un périple infernal contre le temps semé d'embuches et de dangers.


Mon avis sur ce film:
Un film créatif.
J'ai trouvé que ce deuxième volet de Alice est en lui-même une source de créativité et d'imagination fascinante. En effet, cela me surprend toujours de voir à quel point certaines personnes réussissent à sortir de leur imagination une suite où chaque détails de l'histoire originale parviennent à trouver un lien et une explication dans un second volet.

Pourquoi le chapelier, les lapins et la souris sont ils bloqués à l'heure du thé?
Pourquoi la Reine rouge est elle si mauvaise? Pourquoi cette grosse tête? Pourquoi déteste-t-elle les roses blanches?

Que de questions auxquelles  Linda Woolverton, la fabuleuse réalisatrice de cette folle aventure, a essayé de répondre. Et je dois avouer que les réponses sont plutôt bien trouvées.


Un film digne d'un rêve.
J'ai trouvé que ce long métrage était la représentation par excellence d'un rêve.
Alice explore son imaginaire noir et nous ne savons dire réellement quand commence le rêve et quand la jeune héroïne fait à nouveau face à la réalité.
Il y a cette idée de fantastique où le poétique et le grotesque se mêlent à la perfection.
Il y a des moments semblant parfois totalement incompréhensibles alors que d'autres sont très évident.
Ici se trouve tous les éléments d'un rêve: le réel se mêle au surnaturel sans maîtrise particulière, les univers se mélangent confrontant alors explicable et inexplicable car ainsi sont les rêves: non maîtrisables, non structurables, fous, illogiques.



Une construction évidente.
Bien que comme je vous le cite précédemment, ce film s'apparente plus à un long passage onirique, il n'est pas non plus disloqués sans que l'on ne comprenne rien. La réalisatrice a su donner une certaine structure grâce au fil conducteur qu'est l'histoire et grâce à l'action.


Une action à couper le souffle.
Cette suite d'Alice au Pays des Merveilles est vraiment époustouflante de part toute 'action qui s'y trouve. En effet il y a un certains suspens instauré par le récit et des courses poursuites poignantes!


Un film plein de poésie.
J'ai également trouvé que ce film était très poétique, aussi bien dans les décors que dans les dialogues. Celui-ci est rempli de jolies morales, les personnifications et le fil de l'histoire en général renvoie à de très belles images. J'ai beaucoup apprécié cet aspect.


Ce que j'ai moins aimé...
Bien sûr, bien que ce long métrage soit particulièrement poignant et créatif, il y a des petits éléments que j'ai un peu moins appréciés.
En effet, j'ai trouvé que le film avait quelques longueurs qui ne s'apparentaient pas à du suspens mais bien à des moments qui trainaient. J'ai trouvé ça dommage car, pour ma part, je préfère quand c'est plus concis, quand les longueurs ont un sens.
De plus, il y a aussi certains passages grotesques qui, selon moi, venaient casser l'effet poétique du film.
Sinon je n'ai rien à redire.



Voilà! Je pense vous avoir tout dit au sujet de ce chouette film produit par le célèbre Tim Burton.
J'espère que cet article vous a plu. 
Si vous aussi vous êtes allés voir ce film n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.
Par chez moi Alice de l'autre côté du miroir est encore en salle, si c'est le cas aussi par chez vous n'hésitez pas à aller le voir pour passer un bon moment!
Gros bisous à tous et à bientôt!


You May Also Like

4 commentaires

  1. Je veux absolument aller le voir! Je trouve ça sympa comme article, ça change de se que tu fais d'habitude !!
    Bises

    Justine http://lemagdejustine.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Justine♥
      Contente que cet article ciné' t'ait plu!
      Gros bisous,
      Cécile.

      Supprimer
  2. Je n'est malheureusement pas eu l'occasion d'aller le voir :/ Mais j'ai très envie de regarder la suite d'Alice au pays des merveilles car j'avais adoré le premier film ! :-)
    Des bisous et bonne continuation <3
    Pauline
    http://thesaltplease.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pauline!
      En espérant que tu puisses voir ce deuxième volet au plus vite,
      Gros bisous♥
      Cécile.

      Supprimer

Translate