Bonne lecture!

LGSDCT#2 - LISA, notre fille de papier! ~ Mademoiselle Origami.

By 14:42 , , , , ,

Aujourd'hui en ce deuxième jour de la Grande Semaine des Créateurs Talentueux, je vous propose de faire la connaissance de Lisa, une jeune femme très talentueuse qui transforme le papier en œuvres d'art! C'est d'ailleurs grâce à cette douce jeune femme que l'idée de La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux m'est venue! Je vous propose donc d'en apprendre davantage sur cette créatrice au travers d'une chouette interview.
Que la découverte commence!


Hello Lisa ou peut être devrais je dire Mademoiselle Origami car j'ai cru comprendre que tu étais une créatrice en or et que tu faisais des merveilles avec le papier!

Bonjour Cécile !
Je suis ravie de pouvoir être présentée sur ton Blog. J'aime l'idée d'être une de tes découvertes, et j'en suis très flattée;-)
Je m'appelle Lisa, mais sur internet, je suis avant tout « Mademoiselle Origami » . Ce nom a été comme une évidence puisque toutes mes créations ont pour point commun le Papier. Je le plie selon la tradition ancienne de l'Origami, mais je l'adapte au goût du jour pour la décoration de chambre d'enfants. Un peu comme toi, je suis passionnée par le papier, par son touché, et j'aime particulièrement le manipuler dans tous les sens !


Quand as tu découvert cette passion que tu as pour le travail du papier?

Cela fait maintenant 1 an que j'ai ouvert ma première boutique sur Alittlemarket. Avant ça, on peut dire que j'étais une « novice » . J'ai toujours bien aimé créer de mes mains, bricoler, fouiner les tendances déco, surtout celles des univers enfantins. Pourtant, Mademoiselle Origami est en fait arrivé d'un coup dans ma vie, alors que je me destinai à une activité professionnelle éloignée du travail manuel et artisanal. Je suis tombée raide dingue de cet art, et surtout de ces possibilités dans la déco ! Par hasard, ou peut être par instinct, j'ai réalisé pour la naissance du fils d'une amie mon premier mobile pour bébé, il y a tout juste un an. C'était l'élément déclencheur!





Pour quelle raison as tu choisi de devenir créatrice et de vendre ce que tu fais? 
 
Ce sont les retours des autres, de mon entourage, qui m'ont mis en tête l'idée de créer à nouveau, d'élargir mes créations, et d'essayer de vendre un mobile « juste  pour voir ». Sans y croire vraiment, j'ai essayé un soir du mois d’août l'année passée, j'ai crée une boutique en ligne, et très rapidement... les demandes ont afflué.
Vendre ses créations, c'est assez extraordinaire et valorisant. Au début, chaque commande était pour moi une vraie fête, j'étais tellement surprise. Maintenant, c'est un peu plus de pression, d'organisation pour suivre le rythme, mais ça reste tout aussi magique. La création demande énormément de soi, en heures de travail, c'est assez costaux ! Il n'y a pas que la fabrication, mais tout ce qu'il y a autour : gérer les demandes particulières, les expéditions, les sites internet, les photos des créations, concevoir des nouveautés et les créer, s'approvisionner en matières premières... jusqu'à la gestion administrative. Je suis en plein apprentissage, en fait, et j'adore.


C'est assez original comme art l'origami mais ça peut vite devenir lassant, quel est ton secret pour renouveler en permanence tes créations et donner un coup de modernité à cet art?

Pour moi l'origami, c'est comme le crochet, le tricot, et la peinture... tout dépend de ce que l'on fait avec ! C'est le choix du papier, des pliages, des motifs, et les associations de couleurs qui rendent cet art moderne.
L'origami a plus de 2000 ans, c'est un art ancestral c'est vrai. Pourtant, il revient partout dans la décoration, car le « traditionnel » de l'origami, est souvent laissé de côté pour mettre en avant des papiers aux motifs graphiques, aux formes plus épurés, et dans l'air du temps.
C'est exactement ce que j'essaye de faire dans mes créations de mobiles : mettre au premier plan le graphisme avec d'un côté, du relief, mais surtout des motifs et des couleurs qui s'associent bien. Les couleurs sont une vraies sources d'inspiration pour moi, j'aime marier des couleurs complémentaires comme le bleu et l'orange pour illuminer une pièce, ou le jaune/bleu canard/gris pour un côté plus tendance. J'adore le papier, les motifs géométriques, enfantins et pop, les couleurs gaies et lumineuses.... Et ce sont tous ces assemblages qui donnent au final le style voulu à la création !


Est ce que tes clients ont des exigences vis à vis des modèles ou bien te laisses tu guider par tes inspirations?

Les deux, je propose des idées créatives mais mes clients ont aussi leur mot à dire . J'ai été très inspirée par la forme de spirale pour les mobiles, pour donner un effet d'envolées d'oiseaux, de tourbillons d'étoiles... qui a un petit côté poétique et aérien. C'est une forme qui plaît, et beaucoup de mes clients commandent les modèles tels qu'ils sont présentés sur la boutique. J'ai aussi très régulièrement des demandes de personnalisation sur les couleurs, je travaille parfois avec des photos de chambre de bébé, pour m'adapter au mieux aux tons. Ça m'a permis de développer toute une gamme de couleurs pour mes mobiles, les idées de mes clients m'aident aussi à trouver des jolies associations.




 
Tes créations sont de plus en plus variées, après avoir débuté avec les mobiles, tu proposes à présent des bijoux, des tableaux, des banderoles... as tu d'autres projets en terme de diversité?
 
J'ai milles projets mais je manque de temps pour les réaliser aussi vite que je le voudrais ! Les mobiles pour bébé en spirales, qui sont les produits phares de Mademoiselle Origami, vont continuer d'exister tout en laissant apparaître des mobiles un peu différents d'ici les mois à venir : des mobiles « diamants » stylisés, des mobiles « nuées de papillons », des suspensions murales d'étoiles et de fleurs en origami, des suspensions d'origami plus géométrique avec des branche de bois flotté. Des nouvelles guirlandes et cadres-vitrine en origami verront aussi le jour. J'ai également pour projet de développer tout une gamme d'abats-jours en Origami pour chambre d'enfants, et j'aimerais même essayer de faire des trophées tête d'animaux, mais pour ça, il me faut encore un peu plus de temps... Rien que d'y penser, je trépigne, mais la priorité reste aux commandes des clients. J'espère pouvoir vous présenter plus de produits dès septembre ! 
 






Qu'est ce qui selon toi permet à la création handmade française de faire la différence?

Le handmade a un côté beaucoup plus séduisant que la production de masse industrielle qui est en quelque sorte « sans âme » selon moi. Dans un produit fait-main, il y a l'attention portée dans le choix des matières, dans la fabrication manutentionnée, dans les détails qui rendent le produit sympa à regarder de près, et dans la possibilité de le personnaliser... L'idée n'est pas de produire le plus possible au moindre coût, mais de produire en petite série, de la qualité, en utilisant des savoir-faire. Moi, en tant que consommatrice, c'est ce qui me plaît lorsque j'achète un produit. Je trouve ça génial, que des sites qui font valoir le fait-main (Alittlemarlet, Etsy,..) grandissent de plus en plus sur internet. Ils réussissent à mettre en avant les créateurs, l'artisanat français, et valorisent les compétences cachées de chacun. J'ai l'impression que la tendance des années à venir est d'apprendre à consommer différemment, en réfléchissant davantage à qui travaille derrière un objet, quelles sont les étapes de sa production...




As tu un message à faire passer aux lectrices et lecteurs de LDDC blog?

J'ai envie de partager avec eux la  légende des « 1000 grues » (appellée senbazuru en japonais) peut être déjà connue de certains ! Elle raconte que 1000 grues en papier, retenues ensemble par un lien, sont un symbole de santé, longévité, amour et bonheur ! On dit que pour que ces vœux se réalisent, il faut fabriquer le senbazuru pour une personne bien particulière et faire une prière à chaque grue achevée. Une seule personne doit conserver le senbazuru, celle pour laquelle il a été fait.
C'est une jolie légende, et j'aime bien l'idée que mes mobiles, mêmes s'ils ne contiennent pas autant de grues qu'un senbazuru, soient quelque part un symbole de bonheur et longévité pour les nouveaux nés à qui ils sont offerts en cadeau.


Merci d’avoir pris le temps de répondre à cet interview, bonne continuation et à très bientôt!

Merci à toi Cécile ! Et à très vite sur le blog ;-)


Découvrez en davantage sur Mademoiselle Origami!

Et voilà notre interview qui touche à sa fin! Alors que pensez vous de ce deuxième article de La Grande Semaine Des Créateurs Talentueux?!
J'espère que la découverte ou (re)découverte du travail de Lisa vous a plu!
Gros bisous à tous et toutes et à Jeudi pour une nouvelle découverte.




Tu aimeras peut-être

1 commentaires

  1. C'est si mignon l'origami, est magnifique ce qu'elle fait!
    Bises

    Justine http://lemagdejustine.wordpress.com

    RépondreSupprimer

Translate

Free Unicorn Cursors at www.totallyfreecursors.com